Être sportive et avoir des varices ? Chose possible. - Sophie Martin

Mon blogue

Être sportive et avoir des varices ? Chose possible.

Être sportive et avoir des varices ? Chose possible. - Sophie Martin

Nous sommes toujours pleins de préjugés. Nous pensons à tort que certaines choses sont nécessairement associées à un élément ou ont une situation en particulier. Les exemples sont multiples. Prenons le mien. Il sera plus facile pour moi ainsi d’exposer ce principe. Vous comprendrez !

Mise en contexte

Je suis une sportive, ce qui implique que je prends soin de moi, que je mange bien, que je suis en forme, etc. Je m’entraîne en moyenne 2 à 3 heures par jour, 6 jours sur sept. On ne peut pas dire que je m’arrête. Je me sens belle et bien dans ma peau, ça, c’est certain. Je fais attention aussi à ce que je mange, ce que je bois. Bref, je suis ultra disciplinée et à mon affaire quand il s’agit de santé. Mon statut d’athlète y est évidemment pour quelque chose.

Mais malgré tous ces efforts, malgré ce mode de vie santé, j’ai des varices !

Avoir des varices

J’ai des varices parce que ma mère et ma grand-mère en ont eu. C’est quelque chose de malheureusement congénital. Je ne pouvais pas vraiment passer à côté. La nature est ainsi faite.

Ça été pour moi assez difficile à accepter. Comme je suis une athlète de haut niveau, j’ai toujours défié la vie avec ma capacité à aller plus loin, à me pousser, à me développer dans mon sport. Mais j’ai malheureusement abdiqué.

J’ai aussi eu affaire à des gens qui ont jugé le fait que j’en avais. Comme si je ne prenais pas suffisamment soin de moi, ce qui est archi faux. On m’a aussi dit que c’est parce que je poussais trop la machine, ce qui est d’autant plus faux. Je n’ai pas de pouvoir sur cette situation.

J’ai par contre accès à quelque chose qui me permettra de m’en départir: les varices au laser. Il s’agit en fait d’un traitement permettant d’éradiquer ou de réduire considérablement l’effet disgracieux des varices. Pas besoin d’opération. Quelle bonne nouvelle !

Après ma prochaine compétition, je m’offrirai ce traitement à multiples séances.

Et vous, avez-vous déjà ressenti un jugement similaire sur quelque chose pour lequel vous n’avez pas de pouvoir ?