J'adore recevoir des amis à souper - Sophie Martin

Mon blogue

J'adore recevoir des amis à souper

J'adore recevoir des amis à souper - Sophie Martin

Avec mon amoureux, c’est toujours un plaisir de parler jusqu’à tard dans la soirée. Nous sommes enthousiastes sur les mêmes idées, et nous échangeons, dans la joie et la bonne humeur, nos opinions avec celles de nos amis. Mon conjoint a des arguments très convaincants sur certains sujets. Justine est une compagne patiente et discrète, qui laisse son mari exprimer son point de vue, sans jamais rien n’objecter. Elle ne prend la parole que rarement, mais ses avis sont percutants de finesse, et immanquablement logiques. Quand ils sont passés, samedi dernier, j’avais cuisiné un pot-au-feu pendant tout l’après-midi. C’était un début de fin de semaine du mois de mai, mais les températures étaient encore fraîches. L’hiver avait été particulièrement long et rude, et il était au centre de toutes les conversations. Nos amis nous ont félicité pour le choix décoratif que nous avions fait, et nous avons expliqué qu’un poseur de pergolas avait grandement contribué à ce projet.

J’avais rangé sommairement le salon, après le départ de nos amis, et ce ne fut que le lendemain, lorsque j’ai passé l’aspirateur, que j’ai découvert ce bracelet en or. Je l’avais remarqué au poignet de Justine. C’était une chaînette où des breloques, précieuses, car en diamant et en saphir, étaient placées à des intervalles réguliers. Ce bijou lui avait été offert par son fils à son dernier anniversaire, et elle l’avait porté pour la première fois le soir précédent cette découverte. Elle avait remarqué qu’il n’était pas parfaitement ajusté à son poignet, très fin, et qu’elle risquait de le perdre. Je lui avais proposé de le mettre dans une boîte qu’elle placerait dans son sac à main, mais elle refusa. Le bijou ne tomberait pas si elle était assez attentive, me dit-elle.

Tout en songeant à cette discussion, que nous avions eue dans la cuisine, j’ai posé le bracelet sur la table basse du salon. J’ai vaqué à d’autres occupations au cours de cette matinée. J’étais préoccupée par un problème, depuis quelques semaines, concernant un papier que je croyais avoir perdu. Je suis allée, pour la dixième fois cette semaine, regarder dans tous les dossiers, et enfin, je l’ai retrouvé. Toute à ma joie, j’ai complètement oublié que je devais prévenir mon amie que j’avais son bracelet. J’ai eu un message de sa part dans la journée. Elle fut rassurée quand elle sut qu’elle pouvait venir quand elle le voulait pour venir le rechercher.