La chance de ma vie - Sophie Martin

Mon blogue

La chance de ma vie

La chance de ma vie - Sophie Martin

Étant une jeune femme qui venait de se marier, mon père m’a donné comme cadeau, un gros chèque, dont le montant qui y était inscrit, m’avait sidéré, car il était assez important. Ainsi, j’ai pris le temps de bien penser à ce que je voudrais faire de ce cadeau. En effet, ce présent m’a été donné dans le but de me permettre d’aider mon mari à construire notre avenir dans l’entrepreneuriat. J’ai donc demandé une l’aide d’un de mes meilleurs amis, expert dans le milieu de la finance et de l’industriel. En se parlant au téléphone et sur les réseaux sociaux, il me proposait d’être mon planificateur financier, dans la mesure où l’on parlait affaires. Les questions personnelles ne devant pas reliées à la question professionnelle, afin d’assurer un bon développement de mon projet. Étant donné que, nous entretenons une bonne relation depuis plus de vingt ans, et que, ni un, ni l’autre n’a jamais encore déçu l’autre, j’ai accepté sa proposition de le prendre comme collaborateur de mes projets. Il me proposa différentes options, qui étaient très rentables sur le marché des entreprises, et où l’on pourra faire fructifier mon argent. Alors, j’étais devenue comme une cheffe d’entreprise en une soirée, car je recevais déjà des messages et des conseils, sur les réseaux sociaux venant de mon collaborateur, qui me présentait les risques et les intérêts de chaque investissement. Mon mari m’avait donné sa bénédiction et son accord dans les actions que je voudrais faire de notre argent, puisqu’il me faisait confiance. Par ailleurs, mon conseiller m’avait dit de ne placer que 5 % du montant dans un premier temps, et cela, dans les achats des meubles et des appareils ménagers pour ma nouvelle famille. Cela, le temps de trouver le bon placement financier, c’est-à-dire, l’activité qui ferait fructifier rapidement mes investissements. Ainsi, en bon conseillé, il m’a poussé à investir dans des actions d’une importante société, reconnue dans les activités informatiques. Je dois dire qu’aujourd’hui, avec l’évolution de ce domaine et des diverses applications et autres, appareils informatiques et téléphones intelligents, j’ai eu raison de suivre les conseils de mon ami. En effet, les 20 % du montant que j’ai investi me rapportent 30 % de plus chaque année, et même si je reste à la maison, je gagne assez bien ma vie. Aujourd’hui, je pense déjà à mon prochain investissement, mais je n’ai pas envie de toucher à mon argent, je veux investir dans mon avenir familial et avoir des enfants.