Le choc des générations - Sophie Martin

Mon blogue

Le choc des générations

Le choc des générations - Sophie Martin

Je reviens de chez mes parents. Ma mère s’est fait une entorse à la cheville, il y a 3 jours. Ça aurait pu être pire. Ironiquement, elle était dans la salle d’attente chez son podiatre quand c’est arrivé. Profitant d'une décontamination moisissures dans le garage de la maison, elle allait chercher ses semelles orthopédiques. À la clinique de celui-ci, ils ont fait des rénovations dont un nouveau plancher. Et ma mère a été surprise par la transparence de la finition du plancher et a tout simplement glissé et trébuché. Elle avait mal à la cheville et à la hanche. Mon père a l’air dépassé par les événements. Il avait peur que sa cheville soit cassée, et même qu’elle se soit fracturé une hanche. Ils ont passé 18 heures à l’urgence pour finalement avoir le diagnostic. Maintenant, elle doit se reposer et se laisser dorloter. Mon père est démuni quand ma mère est malade. Il est tout à fait capable de lui faire des repas simples, mais il ne sait pas gérer le quotidien avec une femme en convalescence. Il en devient presque harcelant, à lui demander si elle a besoin de quelque chose, si elle est bien couchée ou assise, si elle a mal, si elle veut ses médicaments, etc. Elle a surtout besoin d’un peu de repos et de se faire changer les idées. Elle m’a même dit que parfois, elle faisait semblant de dormir pour ne plus qu’il lui pose de questions. Les générations changent. De nos jours, les jeunes hommes sont parfaitement aptes à prendre la relève quand leur conjointe est malade ou absente et tout gérer habilement. Du temps de mes parents, les tâches étaient très sectorisés. Finalement, j’ai cuisiné quelques repas pour alléger la tâche de mon cher papa, et je vais l’envoyer regarder le football avec mon mari dimanche, sinon ma mère va faire une dépression ou partir en courant malgré sa douleur !