Le goût de l’eau, en hiver, et en été - Sophie Martin

Mon blogue

Le goût de l’eau, en hiver, et en été

Le goût de l’eau, en hiver, et en été - Sophie Martin

J'en parlais avec mon amie Joséphine : nous sommes à peine au mois de février, et déjà, nous pensons à la chaleur de l’été qui vient ... Dans quelques mois, nous pourrons profiter du soleil, de la mer, bronzer, buller, manger des tonnes de crudités, boire des mojitos, lézarder, porter des vêtements légers de toutes les couleurs, enfin, faire toutes ces choses qu'on peut faire seulement l'été. Une petite ombre au tableau, il faut être prêt, du moins, quand on est une femme, à s’exhiber en maillot. Et ça, ce n'est pas donné à tout le monde. Bientôt, on verra les magazines nous rappeler comment perdre tous nos kilos superflus, avoir une belle peau bronzée, et qui sait, peut-être même, comment faire disparaître nos varices. Il faut dire que ces vilaines petites choses ne partent pas facilement, et sont assez disgracieuses. Un bon coup de laser, et hop, on en parle plus !

Pour ce qui est des régimes, j'en ai essayé des tonnes, et finalement, je pense que le meilleur, c'est encore celui de « manger de tout, mais en petite quantité », comme disait mon cher papa. 

Joséphine me partageait son inquiétude de ne pas suffisamment bien entretenir son physique. Il faut dire qu'avec l’hiver, c'est un peu difficile de faire du sport ... En tout cas, moi, j'ai beaucoup de mal. La seule chose que j'arrive à faire, à part un peu de musculation, matin et soir en déneigeant ma place de stationnement, c’est faire un peu de ski, mais surtout beaucoup de spa ... 

J'ai vraiment découvert la culture des spas à Montréal, et je trouve qu'on a une chance folle de pouvoir y aller aussi souvent, surtout quand il fait froid, c'est tellement agréable. 

Ça me rappelle mon séjour en Russie, même si là-bas, les installations sont un peu plus spartiates. 

Ici à Montréal, où pas très loin, j’ai pu apprécier des spas colorés, naturels, modernes, perdus au fin fond de la nature, ou accessibles juste au centre-ville. Quelle chance que ce petit plaisir qui vient changer le quotidien. C’est autre chose que la plage, les dunes, le sable fin, mais c’est toujours le plaisir immense de l’immersion dans l’eau.

Il faut dire que l’eau est essentielle au bien-être. On s’y sent comme réconfortés, cocoonés … Je ne pourrais pas vivre sans eau ! D’ailleurs, n’est-on pas fait en majorité d’eau ?

Bon, hiver comme été, oublions les kilos, les varices, et autres petits défauts, tous à l’eau !