Les malheurs de l’environnement - Sophie Martin

Mon blogue

Les malheurs de l’environnement

Les malheurs de l’environnement - Sophie Martin

Quand on commence à voir des commerces, comme celui de Entreprise MST en climatisation, se vanter que le réchauffement de la planète a ses avantages, et que tous et chacun devraient se préparer pour l’été trop chaud qui pourrait survenir pour faire des ventes, je commence à m’inquiéter.  Je n’aime pas du tout voir comment certaines personnes se graissent les pattes sur le dos des problèmes environnementaux, au lieu de sensibiliser les gens à ce sujet-là, et de les encourager à faire leur part pour diminuer leur impact.  Bref, quand il y a des problèmes, le meilleur choix à faire n’est pas de chercher comment en profiter.  Moi, je donne mon argent aux compagnies qui essaient de faire changer les choses, au lieu de se bourrer les poches sur le dos de la nature.

Donc, je vais regarder pour trouver des compagnies qui veulent réellement protéger la nature.  La première chose, est que ces compagnies ne vont pas tenter de nous vendre quelque chose qui n’est pas vraiment nécessaire.  C’est rare qu’un luxe soit environnemental, et c’est pour une raison : ceux qui veulent diminuer leur impact sur la planète ne veulent pas s’en procurer, en sachant très bien que ces objets doivent être fabriqués, donc, ont besoin de ressources pour être créées.  Tant et aussi longtemps qu’on utilise des ressources, on laisse une trace dans la nature.  Alors, si la planète est véritablement importante pour nous, on commence par se procurer presqu’exclusivement, des items qui sont nécessaires pour vivre et pour avoir un minimum de confort.  Ceci comprend les besoins de base, bien sûr, comme la nourriture, un toit, des vêtements et quelques meubles.  Par la suite, on a besoin de nettoyer notre demeure et avoir un peu (mais pas trop) de divertissement, n’est pas refusé.  Avoir un animal de compagnie n’est pas un besoin dans notre vie, mais si on sauve un chat ou un chien de la SPCA, on finit par donner un toit à un animal abandonné et dans le besoin, donc c’est une bonne action.  Par la suite, tout est du superflu.

Pour moi, un divertissement que je considère sérieusement utile, c’est de pouvoir avoir accès à des livres ou des informations importantes, que ce soit sur papier ou virtuellement.  Les documentaires, les romans, les biographies, les livres qui nous aident à nous améliorer, les livres autodidactes, l’histoire ancienne, les manuels de cours universitaires et collégiaux… tout ça, pour moi, vaut de l’or.  Donc, pour moi, une bibliothèque bien remplie, est primordiale.