Mon nouveau restaurant - Sophie Martin

Mon blogue

Mon nouveau restaurant

Mon nouveau restaurant - Sophie Martin

L’espace a été trouvé, rénové, décoré et peint. Il est super. C’est un endroit chouette, hippie, gitan, et chaleureux. C’est mon rêve depuis beaucoup trop longtemps. J’offre de la cuisine végane, et j’insiste pour dire que ce n’est pas ennuyant, loin de là ! Je veux que les gens sachent à quel point c’est délicieux. J’avoue que j’ai pris l’idée de mes deux amis Colombiens, qui ont leur propre restaurant végane à Medellin. J’adore ce qu’ils offrent.

Le mien est décoré de murailles en motifs de branches d’arbres couvertes de feuilles vertes somptueuses. Le fond est jaune, et les rebords en haut et en bas sont mauves.  Le tout est entouré d’arabesques en teintes d’orange et de brun pâle. Ceux qui ont fait la peinture, sont de vrais artistes, ça paraît comme une image abstraite, toute en étant réaliste en même temps. Je l’adore.

Les tables sont en bois et je les ai eues pour un très bon prix. Elles appartenaient à un petit bar du coin qui a fermé les portes. C’est dommage, mais j’ai quand même aidé ce propriétaire à vendre les meubles et le reste de ses aliments et ses breuvages. Vu qu’il vit des difficultés financières, je lui ai offert un poste dans mon restaurant. Il a écarquillé les yeux et m’a fait un grand sourire. Je lui ai dit qu’il devait tout de même me remettre un CV et passer une entrevue, comme tous les autres, et il a accepté avec plaisir. Je sais déjà qu’il va faire l’affaire, je suis cliente chez lui depuis trois ans déjà et son service a toujours été impeccable. Je ne comprends pas pourquoi il a perdu ses clients réguliers. Peut-être, y a-t-il un autre bar ailleurs qui les attire plus, et qui vient juste d’ouvrir.

Le menu de mon restaurant est prêt. J’ai goûté à tous les plats offerts sur la carte, et avec l’aide de mon cuisinier, on commence à planifier la table d’hôte journalière. Nous  avons eu l’idée de présenter une culture différente à chaque jour. Donc, une journée sera dédiée au Québec, l’autre à la France, l’autre à la Chine, et ainsi de suite. Tout, évidemment, sera végane. Et, bien sûr, tout sera délicieux !

La seule chose qui n’a pas été décidée encore, c’est l’horaire. Moi, je voudrais que mon restaurant ne soit jamais fermé et offre la livraison 24h. Mon cuisinier, lui, me suggère fortement d’attendre pour voir si le restaurant peut se permettre de rester ouvert tout le temps et si la livraison est une bonne idée. Il me suggère de faire des sondages auprès de la clientèle régulière et des gens qui vivent à proximité pour savoir s’ils veulent la livraison chez eux. Bon, d’accord, je vais attendre pour voir si la demande est là.